Zone membre
info@cderdl.com
Soyez à l'affut
de toutes les opportunités d'affaires qui se présentent à vous

Total Fabrication : une approche innovante qui fait du chemin

20 février 2020 - 16h16

Le Centre des dirigeants d’entreprise de la région de Rivière-du-Loup recevait Anthony Poitras de l’entreprise Total Fabrication située à Saint-Alexandre-de-Kamouraska pour son diner-conférence du 20 février à l’Hôtel Universel. Il a raconté non seulement son parcours entrepreneurial, mais aussi le long chemin parcouru par Total Fabrication depuis 2005, qui a été en quasi-démarrage pendant une dizaine d’années.

L’aventure de cette entreprise a débuté avec l'implication de Viateur Poitras et Denis Beaulieu, deux marchands de meubles qui se sont fait approcher pour vendre le premier détergent à lessive sans phosphate au Québec, ainsi qu’un produit nettoyant multi-usage pour faire briller les vitres et les miroirs. Ils ont saisi l’opportunité les vendre à travers leurs magasins de meubles. Anthony Poitras s’est joint à eux un an plus tard, après avoir obtenu un baccalauréat au HEC de Montréal.

Total Fabrication emploie désormais 32 personnes. L’entreprise développe, fabrique et distribue des produits d’entretien écoresponsables pour la maison sur le marché nord-américain. Elle est aussi propriétaire des marques de commerce Pure, qui offre ses produits ménagers en bouteille et en vrac dans plus de 1 000 points de vente spécialisés dans l’est du Canada, et Purenature, destinée aux magasins à grande surface et aux pharmacies. L’usine est située dans l’ancien bâtiment de 75 000 pieds carrés d’Agropur à Saint-Alexandre-de-Kamouraska. On y fabrique aussi plusieurs produits de nettoyage ou cosmétiques de marques privées, en offrant des services clé en main.

«Quand on vend un produit ménager, la bouteille, le vaporisateur, l’étiquette et le contenant représentent de 90 à 95 % du cout. L’idée du vrac et de la réutilisation des contenants est économique pour le consommateur, le magasin fait des marges de profit et on peut ainsi entrer en compétition avec les grandes compagnies, dans une catégorie nichée qui est en pleine croissance», explique M. Poitras. Les bidons utilisés pour la vente en vrac reviennent à l’usine, sont lavés, assainis, puis remis en distribution. «C’est complexe parce qu’on fait un cycle complet. On arrive à distribuer des liquides sans faire de déchet, ce qui nous permet de faire beaucoup de croissance également», complète Anthony Poitras. À tous les mois, l’approche zéro déchet de Total Fabrication permet de réutiliser 50 000 bidons.

Total Fabrication compte un laboratoire, une vingtaine de réservoirs pour la fabrication des recettes, une ligne d’embouteillage entièrement automatisée, un centre de distribution et un département de ventes et de marketing.

 

Visionnez la capsule de l'Info-Dimanche


Afficher toutes les nouvelles